Lu sur le blog d'Antoine :

Votre bibliothèque, prenez le livre au centre de l'étagère du milieu, une page au centre du livre, recopiez une phrase du milieu de page, scannez la.

Ma participation à la biblio-chaine




Rajout : Ah, c'est malin, il y en a qui en font des tonnes, du coup, je culpabilise. Bref, je rajoute la quatrième de couverture de "La musique du sang" écrit par Greg Bear :

Virgil est un jeune généticien de génie qui travaille sur les bio-chips, ces cellules vivantes qui sont de véritables petits ordinateurs. Or, ses recherches vont trop loin, et il est renvoyé de son laboratoire.

Pour pouvoir poursuivre ses travaux, Virgil n'a plus qu'une solution : s'injecter les bio-chips... Mais celles-ci se multiplient, se transforment et remodèlent entièrement son organisme avant de coloniser l'entourage de Virgil, puis les Etats-Unis et bientôt la terre entière.

Frappée par une apocalypse d'un genre... très nouveau, l'humanité ne sera plus jamais la même. Mais disent les bio-chips, a-t-elle vraiment perdu au change ?

J'ai lu cela il y a 16 ans (en 1989), le livre est toujours dans ma bibliothèque car je jette très peu (et que j'emprunte aussi quasiment pas).