Logo BlogCrossing par Phoenix En fouillant dans mes souvenirs, je me suis souvenu d'une petite anecdote qui m'était arrivée vers mes 21-22 ans.

A l'époque, je faisais mes études secondaires à Brest, heureux d'être dans ma toute première location, j'étais vite devenu un adepte inconditionnel du minitel !

Les hormones me démangeaient à l'époque, et le minitel fût pour moi, le moyen le plus rapide de faire des rencontres. Un soir, je me connecte donc sur un serveur gay, j'entreprends des dialogues et je tombe sur un autre brestois de mon âge. Après les quelques questions classiques d'usage, on décida de se rencontrer dans l'heure. Le problème c'est que charmant brestois ne voulait pas recevoir chez lui, pour des raisons que j'ai aujourd'hui, oubliées.

A l'époque, je préférais me déplacer chez les autres, je ne voulais pas non plus recevoir. Mais pris la montée de la testotérone, je fis une exception à ma sacro-sainte règle et je l'invita à se rendre chez moi...

Qu'est ce que je n'avais pas fait là !!!

Une demi heure plus tard, nous allons l'appeler Benoît sonne à ma porte.

Le coeur battant la chamade, l'inquiétude du premier regard échangé me terrifiait à chaque fois, et ce soir là il fallait que quelqu'un y passe, j'ouvris ma porte d'entrée ...

Et là... L'angoisse fit place à un énorme éclat de rire de ma part.... Le Benoît ne m'avait effectivement pas tout raconté... Je voyais devant moi... Un Benoît en talons aiguilles, petite jupette et bas résille....

Mais il ne se démonta pas et me demanda s'il pouvait entrer, reprenant un peu de mon sérieux je lui dis bien gentiment que ce ne sera pas possible, un peu vexé il fit demi tour et s'en alla d'un pas rapide...

Je refermais ma porte toujours envahi par un énorme rire qui ne me quitta pas jusqu'à ce que j'aille enfin me coucher....