dans le bas du dos, irradiant la cuisse gauche et jusqu'au talon et un moral à zéro, je pars en week-end sur Rennes, chez Phoenix et son bidou. Je suis censé revenir dimanche soir. Si je ne donne pas de mes nouvelles d'ici, disons, mardi, soit vous pouvez venir me voir à l'hopital soit il est nécessaire de prévenir les flics, qu'ils aillent voir s'ils peuvent trouver des restes de mon corps éparpillés ici et là... Je rigole... mais cela fait trois soirs que je n'arrête pas de penser à Dom, allez savoir pourquoi ?