Préado, j'ai voulu tuer mon « géniteur ». Avec un poison : du parfum ! Ben oui, quand on est gosse, on touche à tout et, tout petit, le parfum comme cela sentait bon (on disait du « sens bon » d'ailleurs), j'avais tenté d'en boire, beurk ! Et je m'étais fait engueulé, il ne fallait pas en boire, c'était du poison. Mais cela reste profondément ancré ! Alors bon, ben, comme il était alcoolo et qu'il n'y avait que lui qui buvait de cette bouteille de vin rouge de table (du gros rouge qui tache), j'ai enlevé une partie du vin de la bouteille pour le remplacer par du parfum.
Au moment du repas, lorsque c'est à moi qu'il a demandé d'aller chercher sa bouteille de rouge, je me suis énervé, je lui ai dis qu'il pouvait aller la chercher tout seul, sa bouteille et je me suis enfuis. Au fait, il n'est pas mort à cause de moi !