Je n'en peux plus.

Je suis crevé.

J'en ai marre.

Je suis pressé comme un citron et on veut encore m'en rajouter.

Je suis à deux doigts de donner ma démission.

On m'a demandé de tenir encore un mois.

Au mois de février, on devrait savoir si les conditions de travail pourraient évoluer positivement, dans les 6 mois qui suivent.

Il est aussi possible que cela soit remis aux calendes grecques.

Si les conditions ne bougent pas, je demande à passer directement à temps partiel, à 50%.

Si les conditions évoluent, je continue à travailler à 100% le plus longtemps possible mais ma surveillante sait maintenant que je passerais à un moment ou à un autre à 75 ou 80%.

Je n'ai pas mis de couteau sous la gorge mais j'envisage également de prendre une disponibilité / d'aller voir ailleurs.

J'ai demandé à ce que l'on réfléchisse dès aujourd'hui à un passage de ma part à 50% : Aussi bien sur comment mon temps partiel serait organisé que comment mon poste de nuit serait complété / par qui...