Après quelques questions classiques (age, sexe, ville, profession etc...), je me suis retrouvé avec un sondage sur l'élection présidentielle.

J'ai trouvé que la première question qui me demandait pour qui je voterais au premier tour si c'était là, maintenant, n'avait rien de bizarre.

Mais dès la suivante, j'ai trouvé cela lamentable.

Au deuxième tour, il n'y a plus que deux candidats, les candidats des médias et des sondages, et il n'est pas possible de voter blanc ou de ne pas voter. Au mieux on répond qu'on ne sait pas (donc on ne tiendra pas compte de notre réponse dans le sondage, réponse en italique, on passe à la suivante) :

Comme je n'ai pas bien répondu, on continue l'enfumage massif, en me demandant, lequel de ces deux candidats qu'ils ont choisi, l'emportera. Là, c'est un tout petit peu mieux puisqu'on peut répondre ni l'un ni l'autre (mais comme lorsqu'on ne sait pas, cette réponse est en italique, elle ne sera pas retenu, on cherchera alors dans la question suivante à nous faire cracher le morceau) :

On poursuit la mascarade en me demandant pour lequel des deux, qu'ils ont choisi eux, je souhaiterais la victoire :

A mon humble avis, les instituts de sondage continue encore et encore la tentative de manipulation de l'opinion, ils n'ont toujours rien retenu des expériences du passé.

Enfin bon, c'est mon interprétation toute personnelle :tnrv:

J'ai trouvé aussi profondément lamentable toutes les autres questions qui m'ont été posées, très orientées, vicieuses.

Je pense qu'il faut détruire toutes ces sociétés de sondage qui ne sont que tromperie et intoxication !

Ne croyez pas les sondages BORDEL !