Deux livres de Jacques Sapir :

Livre "La démondialisation"

  • La démondialisation

Face à la crise globale du capitalisme, on voit désormais le FMI, des gouvernements ou des économistes célèbres brûler ce qu'ils ont adoré - le marché - et réhabiliter l'État qu'ils honnissaient.

Nous vivons en fait l'amorce d'une "démondialisation".

L'histoire, la politique et les nations reprennent leurs droits avec le retour des États, que l'on disait naguère impuissants, et le recul des marchés, que l'on prétendait omniscients.

Ce mouvement réveille de vieilles peurs.

Et si cette démondialisation annonçait le retour au temps des guerres ?

Ces peurs ne sont que l'autre face d'un mensonge qui fut propagé par ignorance et par intérêt.

Non, la mondialisation ne fut pas, ne fut jamais "heureuse".

Le mythe du "doux commerce" venant se substituer aux conflits guerriers a été trop propagé pour ne pas laisser quelques traces...

Mais, à la vérité, ce n'est qu'un mythe.

Les puissances dominantes ont en permanence usé de leur force pour s'ouvrir des marchés et modifier comme il leur convenait les termes de l'échange.

Dans ce fétichisme de la mondialisation, il y eut beaucoup de calculs et de mensonges.

Il faut donc établir le vrai bilan de cette mondialisation - de ses apports et de ses méfaits - pour penser rigoureusement la phase suivante qui s'ouvre.

Ce livre propose précisément les voies d'une démondialisation pensée et ordonnée par une nouvelle organisation du commerce et des relations financières internationales.

Entre 13 et 19€ à la Fnac ou chez Amazon.


Livre "Faut-il sortir de l'euro ?"

  • Faut-il sortir de l'euro ?

De la Grèce à l'Italie, en passant par l'Irlande, le Portugal et l'Espagne, la zone euro est en feu.

La monnaie unique censée nous protéger se révèle un piège dangereux.

Tout cela avait été prévu car les défauts structurels de la zone euro étaient notoires et bien connus des économistes.

L'Histoire dira la responsabilité de nos gouvernements qui, par idéologie, par conformisme et parfois aussi par lâcheté, ont laissé la situation se dégrader jusqu'à l'irréparable.

Elle dira aussi l'immense culpabilité de ceux qui ont cherché à imposer une europe fédérale en contrebande, par le biais de la monnaie unique, à des peuples qui n'en voulaient pas.

Aujourd'hui, c'est aussi une certaine conception de l'europe qui agonise.

La crise actuelle solde à la fois les erreurs d'une financiarisation à outrance et la faute politique que furent le traité de Lisbonne et le déni de démocratie qui suivit le référendum sur le projet de traité constitutionnel en 2005.

Faut-il, dans ces conditions, sortir de l'euro ?

Ce livre tente de répondre à cette question.

Il se propose d'examiner la crise actuelle, de mettre en évidence tant ses origines que la conjonction de politiques particulières qui l'ont rendu inévitable.

Il entend montrer au lecteur comment nous en sommes arrivés là, à partir des espoirs - pour certains réels et pour d'autres imaginaires - qui avaient été mis en l'euro à l'origine.

Il se propose enfin de montrer les solutions possibles qui s'offrent à nous, et d'évaluer objectivement si nous avons intérêt à rester dans l'euro.

De 10 à 15€ sur Amazon ou à la Fnac.


Est-ce que vous vous êtes déjà posé la question ? Est-ce que cela vous titille ? Deux livres pour réfléchir !

INFORMEZ VOUS