Copie d'écran d'une conversation Twitter avec Pourrito

Non, je ne vais pas vous "convertir" à Pourrito ;-)

Sur son profil Twitter, on peut lire "Genre de communiste anarcho-punk athée intégriste et laïc intraitable."

Donc déjà, si vous ne comprenez pas tous les mots qui sont là, ce n'est peut-être pas nécessaire d'aller plus loin hein...

Nan, mais vraiment hein.

Si pour vous "anar", par exemple, c'est une insulte, alors que c'est une philosophie politique, on n'est pas sorti de l'auberge !

Bref, revenons à nos moutons (vous en l'occurrence) et le clip en question :

D'abord, je ne connais pas du tout, je découvre et ce n'est pas ma tasse de thé. Est-ce pour cela merdique ?

  • La vidéo en premier. La musique ou les chants ne vous plaisent pas ? Coupez le son ! Re-regardez à nouveau.

C'est rempli de symboles, c'est génial.

Je ne sais pas si le texte a un rapport avec le contenu visuel du clip mais le clip est tout simplement magnifique.

SUBLIME.

Je pense que je suis très loin de comprendre tout ce qui s'affiche devant mes yeux mais celui qui ne comprend pas qu'il y a un message fort, ben, comment dire... 8-O

  • Les paroles maintenant.

Argh, je ne comprends strictement rien. Je suis limite anglophobe moi. Il crie dans mes petites noreilles le monsieur. Ah, c'est désagréable.

Il crie ? Bah oui, il crie. C'est voulu non ? Je ne sais pas ce qu'il crie mais il a la haine, la rage et il le crie.

Ce ne serait pas un tout petit peu le but du jeu, quand même, juste de faire réagir ?

Enfin bon, c'est comme cela que je le ressens.

Bon, allez, je le fais en direct live, je cherche sur le ternet, les paroles et surtout la traduction...

Ah là là, cela n'a pas l'air évident, les traductions sont approximatives ou incomplètes :(

Je suis vraiment nul !

Je ne connais pas du tout son univers, je ne comprends rien du tout.

Alors je vais faire un parallèle très risqué.

Allez hop, voici les paroles d'Affaire Rimbaud d'Hubert Félix Thiéfaine et la chanson sur YouTube :

La jambe de Rimbaud,
De retour à Marseille
Comme un affreux cargo
Chargé d'étrons vermeils,
Dérive en immondices
À travers les égouts.
La beauté fut assise
Un soir sur ce genou.
Horreur Harar Arthur,
Et tu l'as injuriée.
Horreur Harar Arthur
Tu l'as trouvée amère... la beauté ?

Une saison en enfer
Foudroie l'Abyssinie.
Ô sorcière, ô misère,
Ô haine, ô guerre, voici
Le temps des assassins
Que tu sponsorisas
En livrant tous ces flingues
Au royaume de Choa.
Horreur Harar Arthur,
Ô Bentley, ô châteaux,
Horreur Harar Arthur,
Quelle âme, Arthur est... sans défaut ?

Les poètes aujourd'hui
Ont la farce plus tranquille
Quand ils chantent au profit
Des derniers Danâkil.
Juste une affaire d'honneur
Mouillée de quelques larmes
C'est quand même un des leurs
Qui fournissait les armes.
Horreur Harar Arthur,
T'es vraiment d'outre-tombe.
Horreur Harar Arthur
Et pas de commission.
Horreur Harar Arthur
Et pas de cresson bleu
Horreur Harar Arthur
Où la lumière pleut.

Qui a compris ? Qui connait vraiment l'histoire de Rimbaud ? Ah c'est sur que son histoire avec Verlaine et les poèmes écrits qu'on nous a fait décortiquer, y'a du monde !

Quel prof de français ne nous a pas bassiné avec ce soldat mort, "Le dormeur du val", la beauté du texte et ceci et cela ?

Qui sait ce qu'est un Danâkil ? L'Abyssinie ? Le royaume de Choa ?

Le prof vous a parlé à l'école de ce qui s'est passé avant / après ce poème ?

De ses trafics d'armes ?

De comment il a fini sa vie ?

Comment pouvez vous comprendre ce texte si vous ne savez pas de quoi il parle ni ne connaissez l'univers de Thiéfaine ?

Ben moi, c'est pareil pour Gojira.

Je ne comprend pas le texte, je ne connais pas l'univers, je suis incapable de comprendre.

  • Musicalement ?

Je n'y connait strictement rien non plus, je pense que c'est ce qu'on doit appeler du "Métal" sans en être certain.

Je n'écoute pas ce genre de musique.

Je ne suis pas "fixé" musicalement.

Je passe d'Hubert Félix Thiéfaine (quand je déprime un peu, il me remet toujours de bonne humeur) à Mylène Farmer (à éviter quand je ne suis pas bien), en passant par Depeche Mode, Enya, Vivaldi, Deep Forest, des champs grégoriens (alors que je suis athée)... j'en passe et des meilleures.

J'avoue que là, ce n'est pas tout à fait le genre ni dont j'ai besoin ni dont j'ai envie mais alors, comptez pas sur moi pour cracher dessus !